Le Piano Nomade

Marc-Vella-.--Le-pianiste-nomade

J’ai envie de partager avec vous aujourd’hui des extraits du livre de Marc Vella que j’ai lu il y a déjà longtemps et dont les mots me font du bien en cette saison où le soleil fait place au froid et à la pluie et où l’actualité est des plus tristes. Cela paraîtra sans doute un peu décousu car j’ai consigné les phrases qui me semblaient les plus significatives pour moi. C’est un livre qui m’a beaucoup apporté et transporté à un moment donné de ma vie. J’ai eu l’impression de m’y reconnaître un peu. Il parle de l’émerveillement de la rencontre, d’amour, de désir, d’humanité, d’aller au bout de ses rêves, il parle de quête de sens, il parle à notre coeur. Compositeur et pianiste, Marc Vella a eu une idée folle: parcourir le monde à la rencontre de l’autre avec son piano à queue et jouer devant les populations locales d’ici et d’ailleurs. J’ai eu l’occasion de l’apercevoir sur un salon il y a deux ans, il était là, disponible, présent, je n’ai même pas osé lui parler. Il avait des yeux brillants qui dégageaient tellement de douceur et d’amour. Je vous laisser savourer.

“Le sourire est la clé de toute beauté.

L’amour et la joie sont cachés dans la profondeur du sourire.

L’humanité a besoin de rêves, et non de cauchemar. Montrez quelque chose de lumineux, de fort, qui élève et vous pourrez lire dans les regards un éveil nouveau, plein d’énergie de vie, un désir de réaliser, de participer activement à un même souffle.
Transformons le souffle fétide de tristesse qui traverse le monde aujourd’hui. Pour transformer ce souffle, il faut donner du beau, éduquer, afin d’apprendre à écouter et partager les instants du monde en lesquels règne toute grâce.

Le désir d’oser la vie. Le désir d’oser soi. C’est peut-être cela le vrai courage.

Le lotus préfère s’épanouir au soleil et mourir plutôt que de vivre en bouton un éternel hiver.

L’Espace nous permet de tricoter nos rencontres entre illusion et réalité ; d’harmoniser les moments de fusion et de solitude.

Quand des êtres me font rêver, vibrer, suscitent en moi le désir…alors oui, je pars, pour découvrir toutes les facettes subtiles de l’expression de l’amour, afin de rester éveillé, émerveillé, toujours.

Les gens aiment bien créer le doute en toi. Le monde meurt à cause de cette culture de la culpabilité.

Je lui parlai de la quête amoureuse du monde, des sourires et de la fragilité des êtres, de la magie de la rencontre, le fait de se toucher, de se voir, du miracle de se croiser au même moment dans l’infini des infinis.

Mon esprit est libre et ne supporte pas les lieux confinés et les esprits étriqués.

La vie se donne à la vie. Ce qui nous différencie, c’est l’épaisseur de la couche de peurs qui s’est posée sur notre cœur.
Chacun est dans sa bulle. Il nous arrive de partager nos bulles mais c’est si rare.”

Voilà, partageons nos bulles le plus souvent possible, allons la rencontre les uns des autres, sourions nous, n’ayons pas peur d’échanger nos pensées, nos ressentis pour grandir, agrandir l’espace et faire grandir l’amour et la paix dans le monde.

montagnesapertedevue[2]

Libres!

Voici un cri qui résonne tragiquement à nos oreilles en ce lendemain de drame, “d’horreur”, de “guerre” comme l’ont titré les journaux de ce matin en France et ailleurs à la suite de ces crimes sans nom, de ses forces ténébreuses qui nous ont assaillies par derrière, lâchement. Ce n’est même pas une guerre car dans une guerre chaque force adverse est armée. Ici c’est sinistre, vil, bas.

C’est aussi le titre du dernier film de Jean Paul Jaud que j’ai eu la chance d’aller voir récemment en présence du réalisateur lui-même. Il est urgent de ne pas écouter les médias, il est urgent d’écouter son bon sens, d’écouter son cœur, de se documenter, de ne pas se laisser influencer, de s’unir aux autres pour la vie, de sauvegarder et prendre soin du vivant, il est urgent de devenir LIBRE!

Pour cela il nous faut devenir autonome, cultiver son esprit critique, ne plus être un mouton, être un chercheur sur le chemin de sa vie, agir selon ses convictions et non selon les conventions. Il est possible de vivre autrement, d’avoir une meilleure qualité de vie personnelle. Nous devons nous réveiller, ne pas suivre la voie qu’on trace pour nous, nous respecter dans tout ce que cela a de superficiel et de profond.
Arrêtons d’encourager la fabrication de produits industriels bourrés de pesticides, d’additifs chimiques, de parabens, de phtalates, de triclosan et autres noms abscons, de pétrole et que sais-je encore. Devenons des consommateurs informés et conscients.

Parlons maintenant un peu du film qui parle de transition énergétique et essayons de faire un bref résumé même si rien ne vaut de le voir pour comprendre l’urgence et agir.
Aujourd’hui la France c’est 80% d’énergie nucléaire. Pourtant elle n’est pas autonome en énergie. C’est le seul pays au monde où il n’y a pas de mix énergétique. Le Japon, avant le terrible accident nucléaire de Fukushima en mars 2011, c’était 27% de nucléaire et ils ont réussi à s’en priver. Cela n’affecte ni la vie des citoyens, ni l’activité économique.

Aujourd’hui encore à 25kms autour de Fukushima sont enregistrés des taux de radioactivité 18 fois supérieurs à la limite autorisée en France. S’il avait fallu évacuer à 250 kms autour, c’est 50 millions de Japonais qu’il aurait fallu évacuer.

Il y a 4000 réacteurs dans le monde. Aujourd’hui le plutonium doit être produit, il n’existe plus à l’état naturel. Les réserves d’uranium deviennent plus rares.

Quelques chiffres: la période de radioactivité de l’uranium est de 30 ans, celle du plutonium est de 24000 ans! Le césium 131 est radioactif 8 jours mais très intense, c’est ce qui cause les problèmes de thyroïde. En moyenne il faut 90 ans pour que la radioactivité baisse. Y penserez-vous quand vous allumerez vos lumières?

En moins de 60 ans il y a déjà eu 3 accidents nucléaires majeurs dont Tchernobyl et Fukushima, sans compter les centrales françaises qui vieillissent et qui fuient comme celle de Tricastin. L’impact de ces accidents se compte à plusieurs centaines de milliards d’euros. Aujourd’hui l’Espagne est capable de nous revendre de l’énergie issue de l’éolien moins chère que le nucléaire. Ca prouve que nous pouvons nous en passer et nous le devons.
Le nucléaire est une trahison pour le vivant. On a privé nos enfants de choisir leurs valeurs et leur mode de vie. On leur a imposé une énergie criminelle et dévastatrice. L’énergie comme le soleil et l’eau devrait être un bien commun. Plus nous produisons notre énergie propre et renouvelable et plus nous sommes libres. Il existe déjà des solutions. Nous pouvons réfléchir en notre âme et conscience. Nous avons toujours le choix d’agir différemment.