L’énergie du Hara

ventre

L’autre jour j’ai eu la chance d’assister à un atelier de Philippe Ronce, professeur de shiatsu et auteur du livre “le bon point au bon moment”. Il nous a rappelé  l’importance de s’ancrer dans son Hara, le centre de nous-mêmes, le réservoir de notre énergie, par des exercices spécifiques. En effet lorsque nous sommes décentrés, que nous ne sommes plus au centre de nous-mêmes, nous devenons irascibles, nous sommes “à l’ouest”. Le Hara est le centre de notre vie intuitive et instinctive dont dépendent toutes nos fonctions physiologiques et psychologiques. Lorsque nous ne nous appuyons que sur le mental ou l’ego, un rien nous fait vaciller, nous sommes coupés de notre force intérieure. Une bonne maîtrise du Hara nous permet au contraire d’être plus fort intérieurement.

Il semble que les japonais avaient compris depuis bien longtemps que le ventre est notre 2ème cerveau.

Pour travailler sur le Hara qui se situe à deux doigts sous le nombril, on peut commencer par apprendre à respirer avec la respiration abdominale. En effet quand le souffle ne descend pas assez bas dans le corps, les tensions s’accumulent, les épaules sont relevées, des douleurs dorsales peuvent apparaître. On inspire en gonflant le ventre, on retient l’air quelques secondes puis on expire avec force et conscience en émettant un soupir ou un cri spécifique et en rentrant le ventre. Cela redonne de la vitalité. Nous pouvons aussi faire le même exercice debout en haussant les épaules, en retenant l’air quelques secondes et relâcher en expirant par la bouche.

Nous pouvons compléter ces respirations à faire en journée par un massage doux du ventre le soir au coucher par exemple.  Pour cela frotter vos mains l’une contre l’autre pour faire circuler l’énergie. Quand vous sentez de la chaleur ou des picotements dans vos doigts, placez vos mains sur votre ventre et déplacez les dans le sens des aiguilles d’une montre en partant d’en bas à droite en essayant de déloger les tensions qui s’y trouvent. Effet relaxant garanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *